Retour sur la Marche Orsay-Palaiseau du 28 mars

Dimanche 28 mars, veille de l’examen du projet de loi « Climat Résilience », une Marche de Orsay à Palaiseau, en passant par la promenade de l’Yvette à Villebon, rassemblait près de 300 personnes

  • pour dénoncer son manque d’ambition et les manœuvres qui tentent de l’affaiblir,
  • pour exiger une vraie Loi Climat à la hauteur de l’urgence écologique,
  • et défendre les mesures des 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat.

L’appel unitaire a été signé par plus de 600 organisations et 180 Marches ou rassemblements étaient organisés dans toute la France.

En effet, ce projet de Loi Climat est loin d’être à la hauteur. En l’état, il est très loin d’atteindre l’objectif de 40% de réduction d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Alors que …

  • C’est le dernier texte législatif du quinquennat consacré à l’environnement,
  • Que le tribunal administratif de Paris a pourtant récemment reconnu l’État d’inaction climatique dans le cadre de l’Affaire du Siècle,
  • Que les membres de la Convention citoyenne pour le Climat ont attribué une note moyenne de 3,3 sur 10 à la reprise de leurs propositions,
  • Que toutes les instances et observateurs l’ont par ailleurs affirmé, comme le Haut Conseil pour le Climat, le Conseil national de la transition écologique, ou encore le CESE (Conseil économique, social et environnemental)

Après deux semaines de débats, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a officiellement adopté la loi Climat le 19 mars. Les amendements portés par la majorité l’ont encore plus éloignée du travail de la Convention citoyenne.

Il faut dire que les lobbys industriels ont mené une grande offensive pour protéger leurs intérêts et saboter les réformes voulues par les citoyens de la Convention climat : nombre de mesures phares ont disparu, sont rognées ou détournées, quand elles n’ont pas été tout bonnement expurgées.

Sur les 149 propositions de la Convention citoyenne, seules 46 sont incluses dans le projet de loi et sur les 46 propositions incluses, seules 10 n’ont pas été modifiées et affaiblies !


Concernant les multinationales :

  • Entraver leur liberté en leur imposant des conditions écologiques et sociales ? Pas même évoqué dans la loi.
  • Les obliger à publier un vrai bilan de leurs émissions de Gaz à Effet de Serre ? Retoqué.
  • Entraver les traités de libre-échange ? Pas question.
  • Taxer les 1400 plus gros sites industriels pollueurs en appliquant le principe « pollueur-payeur » ? C’est non.
  • Limiter l’expansion d’ Amazon ? Refusé.

Concernant la justice sociale :

  • Taxer les dividendes ? Éjecté dès le départ.
  • Le «zéro reste à charge » pour la rénovation thermique des ménages les plus modestes ? C’est non.
  • La baisse de la TVA sur les trains et pour les transports sur les circuits courts ? Refusée.

Concernant le travail et l’emploi :

  • Agir massivement pour créer des emplois-climat, anticiper la reconversion professionnelle et augmenter l’effort pour accompagner les personnes en reconversion ? Réduit à presque rien.

Concernant les transports :

  • Faire atterrir le trafic aérien pour permettre au trafic ferroviaire de décoller ? Retoqué dans le projet de loi climat.

Les députés, qui débattront du projet de loi en séance plénière à partir du 29 mars, doivent à présent prendre leurs responsabilités, et renforcer les articles du projet de loi

  1. dans le sens d’une plus grande ambition écologique
  1. dans le sens d’une meilleure prise en compte de justice sociale afin de rendre la transition écologique accessible à toutes et tous

La crise sanitaire n’a fait que renforcer la conviction qu’urgence sociale et urgence environnementale se conjuguent : C’est maintenant et massivement qu’il faut engager la transition écologique de nos sociétés !

Les alertes des scientifiques sur le réchauffement climatique et les atteintes à la biodiversité sont là pour nous le rappeler.

C’est pourquoi nous avons ensemble appelé à rejoindre largement les marches pour le climat et d’y porter les exigences d’une société plus juste, écologique, solidaire et démocratique.

DU « SANS FILTRE » AUX 100 FILTRES

Retour en images de la Marche Orsay-Palaiseau

Départ Orsay

Alb1
Alb2
Alb3
Alb4
Alb5
Alb6
Alb7
Alb8
Alb9
Alb10
Alb11
Alb12
Alb13
Alb14
Alb15
Alb16
previous arrow
next arrow

Villebon – Promenade de l’Yvette

Alb17
Alb18
Pat1
Pat2
Pat3
Pat4
Pat5
Pat6
Pat7
Pat8
Pat9
Pat10
Pat11
Pat12
Pat13
Pat14
Pat15
Pat16
Pat17
Pat18
Pat19
Pat20
Pat21
Alb19
Alb20
Alb21
Alb21b
Alb21c
previous arrow
next arrow

Arrivée Palaiseau

Bru1
Bru2
Pat23
Alb22
Bru5
Bru4
Alb23
Alb24
Alb28
Alb29
Pat24
Alb25
Alb26
Alb27
Alb30
Bru8
Alb31
Alb32
Bru6
Bru7
Pat27
Bru9
Alb33
Alb34
Pat25
Pat26
previous arrow
next arrow

Retour en vidéos de la Marche Orsay-Palaiseau

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

Collectif CCL18 #1
Image is not available
Intervention Collectif CCL18 #1
La ligne 18 va amplifier l'urbanisation et détruire les terres fertiles du Plateau de Saclay
Saclay Citoyen
Image is not available
Intervention Saclay Citoyen
la déclaration d'utilité publique modificative a introduit une augmentation de coût de 1,4 Md€
Collectif CCL18 #2
Image is not available
Intervention Collectif CCL18 #2
l'examen en commission très représentative de ce que fait le gouvernement : des mots pas des actes
Intervention enseignant-chercheur Orsay
Image is not available
Enseignant-chercheur Orsay
les conséquences dans la vallée de la bétonisation du Plateau de Saclay ...
Arrivée Palaiseau
Image is not available
Arrivée Place de la Victoire
Arrivée en fanfare de la Marche Orsay-Palaiseau qui a rassemblé près de 300 participants
Pourquoi nous sommes là
Image is not available
Pourquoi nous sommes là
pour dénoncer le manque d’ambition et les manœuvres qui tentent d’affaiblir la Loi Climat
Climatologue
Image is not available
Témoignage d'un climatologue
vu l'enjeu, le temps qui nous reste, il faut changer de braquet. C'est maintenant que çà se décide !
Agricultrice
Image is not available
Témoignage d'une agricultrice
on a tenté un dialogue avant l'apparition de la SGP c'est un grand échec de la démocratie

Concert déjanté et engagé …

Y EN A MARRE (Bella Ciao)
Y EN A MARRE – bis (Bella Ciao)
DANSER ENCORE
ON VEUT SURVIVRE (I will survive)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.