Pour l’eau, le vivant, NON aux Méga-Bassines

Le bon sens voudrait que pour faire face à la raréfaction de la ressource en eau et répondre aux besoins de l’agriculture, il faudrait chercher à retenir l’eau dans les sols, de façon à avoir une eau disponible pour les plantes, notamment en période de sécheresse. Mais cela voudrait dire moins bétonner, préserver les zones humides et soutenir les pratiques agricoles qui restaurent les sols.

Hélas, c’est tout l’inverse que veulent promouvoir les lobbies de l’agro-business : Avec le soutien actif de l’État, l’agro-industrie a en effet décidé de lancer une vaste entreprise d’accaparement de l’eau au détriment de la qualité et du partage de ce bien commun, par la construction de dizaines de « méga-bassines »

Les Méga-Bassines, c’est quoi ?

Les méga-bassines sont des réserves d’eau géantes (8 à 10 hectares en moyenne, 8 m de profondeur entourés de digues de 10m de haut). Ces cratères plastifiés sont remplis en hiver en pompant dans les nappes souterraines ou les cours d’eau, pour irriguer en été des cultures intensives (maïs, céréales, légumes industriels, cultures intermédiaires destinées aux usine de méthanisation) et financée avec 70 % d’argent public (Agence de l’Eau, Région, État, Europe).

De véritables gouffres financiers, un désastre écologique, la confiscation d’une ressource par quelques utilisateurs !

Contrairement aux idées colportées par ses défenseurs, les méga-bassines …

  • ne sont pas des ouvrages qui se remplissent avec l’eau de pluie, mais sont remplies par des systèmes de pompage dans les nappes phréatiques et les cours d’eau ;
  • ne permettent pas de stocker de l’eau qui « aurait été perdue de toute façon », mais accaparent une eau qui se serait infiltrée dans les sols (et jusqu’à la nappe) ou aurait ruisselé dans les cours d’eau, venant alimenter son cycle naturel et vivant et répondre à divers besoins vitaux (sols, plantes, animaux) des cycles biologiques naturels ;
  • alimentent en eau de grosses exploitations qui servent un modèle principalement exportateur ne participant pas à la souveraineté alimentaire ;
  • ne sont pas rentables économiquement, car énormément subventionnées à leur construction et leur coût de fonctionnement et d’amortissement difficilement tenable.
  • provoquent un partage inéquitable de la ressource en eau, dans un contexte où la ressource se raréfie.

Quelles sont les régions concernées ?

Les territoires principalement concernés par les projets de méga-bassines sont la Nouvelle Aquitaine et les Pays de la Loire. Les régions Centre et Bretagne commencent à y être confrontées.

Les chiffres du projet de méga-bassine Sèvre Niortaise et Mignon :

  • 70 % de financements publics pour un montant total de 52 millions d’euros d’investissements, soit 45 millions d’euros d’argent public ;
  • 6 % seulement des agriculteur·rice·s du territoire seraient raccordés
  • environ 200 hectares seraient plastifiés

Malgré les alertes, les travaux ont commencé l’automne dernier sur le territoire du Mignon, au sud du Marais poitevin. La résistance à ce projet résonne désormais au-delà du territoire des deux Sèvres.

Grand week-end de mobilisation

Afin de poursuivre et soutenir les luttes en cours depuis plusieurs années, d’amplifier les luttes exemplaires menées à Saint-Sauvant, Cramachaban, Mauzé sur le Mignon, …

Pour se mettre toujours et partout en travers des lobbies de l’agro-industrie et de son monde !

printemps maraîchin contre les mégas-bassines
les 25, 26 et 27 mars prochains !

  • un week-end de manifestations populaires, accompagnées de gestes de désobéissance civile, pour mettre un coup d’arrêt aux projets de « méga-bassines »
  • un week-end d’échanges autour de nos usages de l’eau et nos pratiques paysannes pour construire ensemble des manières socialement et écologiquement justes d’habiter les bassins versants
  • un week-end pour danser, et danser encore, contre les « méga-bassines », l’agro-industrie et son monde ;

Articles connexes

https://france.attac.org/nos-idees/agir-pour-la-justice-sociale-et-ecologique/article/pour-l-eau-pour-le-vivant-non-aux-mega-bassines

https://reporterre.net/Agriculture-la-bataille-contre-l-accaparement-de-l-eau-s-intensifie

https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/un-printemps-maraichin-contre-les-megabassines

Retour en images du printemps maraîchin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.