Effacement de la dette africaine ?

Nous avons pu lire ou entendre dans les médias la volonté du Président de la République d’effacer la dette africaine à l’occasion du G20 Finances. Lors de son allocution télévisée lundi 13 avril 2020, n’a-t-il pas déclaré qu’il fallait aider l’Afrique aux prises avec les conséquences économique de la pandémie en « annulant massivement sa dette » ? En fait, au lieu d’une annulation, il en n’en est ressorti qu’un moratoire de six mois, éventuellement renouvelable. Ce qui signifie que les pays africains, déjà précarisés par le fardeau de la dette publique* et des politiques d’austérité imposé par les institutions financières internationales (Banque Mondiale et FMI) avec la complicité des classes dominantes dans nos pays, devront continuer à rembourser leurs dettes astronomiques sitôt le moratoire écoulé.
* La dette extérieure publique des pays africains a plus que doublé entre 2010 et 2018, passant de 160 milliards $US à 365,5 milliards $US.

Ci-dessous le Communiqué du CADTM Afrique et du CADTM France
« L’annulation massive de la dette africaine » annoncée par E. Macron accouche d’une souris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.