site web : ccses.fr

Conditions de travail des éboueurs face au Coronavirus – avril 2020

Il est à déplorer que les conditions de travail des salariés dans le secteur des déchets soient très disparates sur le territoire !

lire le dossier de la gazette des communes du 26/03/2020 à ce sujet

27 mars : la société SEPUR envoie un courrier aux éboueurs

Ce courrier informe que des mesures barrières avaient été mises en place (désinfection des cabines, gants jetables, solution de lavage mains, adaptation des équipes…) et qu’ils avaient commandé des masques. Il est également question d’une prime exceptionnelle.

31 mars : le collectif de Soutien des Éboueurs du SIOM envoie un courrier au président du SIOM (JF Vigier)

Ce courrier signale le manque de masques et demande une incitation aux usagers désinfecter les poignées de containers , ainsi que l’interruption de la collecte des déchets verts et peut-être celle des encombrants.

2 avril : réponse du président du SIOM par l’intermédiaire de la DGS du SIOM

Ce courrier reprend la liste des gestes barrières mis en place, dont la fourniture de gants à usage unique. Il signale que l’avis du HCSP (cf fichier ci-dessous: page 3, point 4) mentionne que le port d’un masque ne se justifie pas pour les agents de collecte et de tri des déchets mais que SEPUR a malgré tout passé une commande de 350 000 masques en attente de livraison. D’autre part, ils ne souhaitent pas interrompre la collecte des encombrants et déchets verts.

Fruit du hasard, le même jour, Elisabeth Borne (ministre de la Transition écologique) se réfère à l’avis du HSCP et estime que face au coronavirus, et dans le cadre de la gestion des déchets, les mesures barrières suffisent.
Coronavirus: pas besoin de masques pour les éboueurs, selon Elisabeth Borne