Le scandale SANOFI

En plein cœur de l’épidémie, à un moment où Sanofi vient d’essuyer un échec en termes de R&D avec son vaccin, Près de 400 emplois (364 annoncés) sont supprimés dans la branche recherche, qui concernent les sites R&D de Strasbourg, Montpellier, Vitry/Seine et Chilly-Mazarin.

Santé en danger

Pour résoudre la crise actuelle (hôpitaux publics, urgences, déserts médicaux), une remise à plat du système de santé ainsi que d’importants moyens financiers auraient été nécessaires…Derrière l’’austérité, se cache la marche vers la privatisation de la santé.

Stop aux mesures liberticides, Sortons la santé de la marchandisation !

Une gestion calamiteuse de la pandémie : Nous y revoilà. Une deuxième vague tant redoutée et prédite dès la fin de l’été est là : les soins intensifs se remplissent, les hôpitaux sont débordés comme jamais, le personnel soignant est épuisé et tout semble se répéter comme il y a sept mois, en pire.
Le discours politique ambiant cible aujourd’hui la responsabilisation individuelle face à une crise sanitaire que seul le comportement de la population permettrait d’endiguer. En somme, s’il y a une deuxième vague ce serait parce que nous serions une population immature et indisciplinée. Cette vision libérale nous infantilise et surtout, déresponsabilise nos dirigeants : notre gouvernant et nos responsables patronaux, notamment.

Toutes et tous mobilisé.e.s le 15 octobre

Soyons mobilisé·e·s à Paris et ailleurs le 15 Octobre 2020 ! Face à un gouvernement qui continue à communiquer qu’il maîtrise la situation et aurait réglé tous les problèmes grâce « au Ségur de la Santé ». Ce ne sont pas les augmentations de salaires, obtenus seulement pour certain·e·s, qui vont faire taire les professionnel·le·s en colère. Les manques d’effectifs récurrents partout dans les services et les établissements dans tout le pays sont INACEPPTABLES et doivent cesser !

Pour que vive la Sécu !

Le gouvernement de M. Macron utilise la pandémie de la COVID 19 pour donner le coup de grâce à notre protection sociale. Il provoque son endettement en lui transférant des charges indues, il assèche ses ressources en généralisant l’exonération des cotisations patronales, il crée la confusion entre le budget de l’État et celui de la Sécu, il crée une 5ème branche pour l’ouvrir aux compagnies d’assurance, il laisse pourrir la situation à l’hôpital public afin de le privatiser…

Après les applaudissements, Toutes et Tous ensemble le 16 Juin à 10h30 devant les Hôpitaux de l’Essonne pour sauver l’hôpital public !

Depuis près de 18 mois les personnels hospitaliers sont mobilisés pour dénoncer les mauvaises conditions de travail. L’épisode Covid a mis en évidence au grand jour ces difficultés. Les personnels ne veulent pas de retour à « l’anormal », ils ne veulent plus de médailles, ni de défilé, pas plus que de jours de RTT donnés par d’autres salariés !

Urgence coronavirus : Les gouvernements nationaux et les institutions européennes doivent garantir l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous

La mise en œuvre effective du droit à l’eau et à l’assainissement est une exigence essentielle de la démocratie, mais c’est aussi un outil bénéfique et puissant pour la santé et le bien-être des personnes, pour la préservation de l’environnement et, enfin, pour l’économie. Si ce n’est pas maintenant, quand le faire ?

La pandémie, quand elle survient dans les Ehpads, elle fait des ravages

Quand le coronavirus arrive dans les maisons de retraite, il frappe de plein fouet les familles et les soignants. Les mesures de bon sens ont-elles été prises à temps dans les Ehpads ? La transparence est loin d’être de mise, notamment dans le groupe privé lucratif Korian.
Dans l’Essonne, l’Ehpad Korian des Coteaux de l’Yvette, situé à Bures-sur-Yvette n’est hélas pas en reste …