bannieres_infolettre

Édition JANVIER 2022

L'année 2021 s'est terminée par un triste bilan, tant au niveau national (inégalités croissantes en faveur des plus riches, recyclage des vieilles recettes néolibérales : baisse des impôts, destruction des services publics, aides massives aux entreprises sans contrepartie, inaction vis-à-vis du réchauffement climatique, ...) qu'au niveau local (liquidation judiciaire de Bergams à Grigny, abus d’intérim, heures non payées, recours à des travailleurs sans papiers par des entreprises sans scrupules comme Sepur à Villejust ou DPD à Coudray-Montceaux, passage en force de la construction de la ligne 18 sur le plateau de Saclay, fermeture de services et privatisation d'hôpitaux publics, etc).
Et que d’occasions manquées ! Les milliards investis à juste titre pour soutenir l’économie l’ont été sans aucune contrepartie et n’auront pas servi à construire le monde d’après. Les déclarations sur la solidarité internationale n’auront jamais sonné aussi creux tandis que les pays du Sud attendent la levée des brevets sur les vaccins pour protéger leurs populations des différentes vagues de Covid-19. Dans le même temps, ces pays subissent les prémisses du dérèglement climatique engendré par l’inaction - au plutôt les actions écocides - au Nord.
En France, les services publics sont affaiblis, l’hôpital est à l’agonie. Le fossé entre les 1 % les plus riches n’a jamais été aussi large. Le CAC40 sable le champagne : +29% en un an, meilleure performance en plus de 20 ans. Le quinquennat du chef d’État n'aura été que le recyclage des vieilles recettes néolibérales : baisse des impôts, destruction des services publics, aides massives aux entreprises.
Si vous voulez en savoir plus, nous vous recommandons le livre "Macron on fait le bilan" d'Attac qui sortira le 19 janvier prochain.
À l’approche des présidentielles, Attac tire le bilan d’un quinquennat calamiteux. Éducation, droits sociaux, santé, libertés publiques, droits des femmes, culture, fiscalité, environnement, immigration… en 23 chapitres, l’association pose une analyse sérieuse et acca-blante sur les choix d’Emmanuel Macron.
A commander ici https://france.attac.org/nos-publications/livres/article/nouveau-livre-macron-on-fait-le-bilan
Livre-Bilan-Macron

Les actions du collectif "Plus Jamais Ça Essonne"

Les Comités Locaux Attac de l'Essonne étant très investis dans les actions de réflexion et de mobilisation du collectif "Plus Jamais Ça Essonne", qui rassemble une quinzaine d'organisations syndicales et associatives, retrouvez ci-dessous les récentes et prochaines initiatives.
Pour contacter le collectif, écrire à pjc91@protonmail.com

VIDEO PJC91

Couverture-Video-PJC91-803x440
Après avoir lancé un appel pour reconstruire un monde de justice sociale et environnementale, le collectif Plus Jamais Ça revendique un véritable Plan de Rupture, composé de 36 mesures soumises au débat public. « Plus Jamais Ça Essonne » lance des initiatives pour montrer qu’un autre monde est non seulement urgent mais également possible. Au travers de luttes essentielles dans le 91, les mesures du Plan de Rupture sont ici déclinées localement. Que ce soit pour la santé, le travail, le social, les politiques migratoires, ou les questions environnementales, d’autres alternatives existent ! Il y a urgence à les mettre en œuvre tant nationalement que localement !
Cette vidéo a déjà atteint des dizaines de milliers de vues et des centaines de partages. N'hésitez pas à diffuser cette vidéo autour de vous (mailings, réseaux sociaux).
Liens vidéo PJC91
sur le site d'Attac France https://france.attac.org/actus-et-medias/les-videos/article/plus-jamais-ca-essonne-nos-propositions-pour-en-finir-avec-le-monde-d-avant
sur Facebook https://www.facebook.com/cgt91/videos/457650395751816
sur Youtube https://youtu.be/3Vux-4crA18

Conf-débat Sécurité Alimentaire

C'était le 9 décembre à DOURDAN
Pour revoir la conférence-débat
https://youtu.be/2XF5JIzgyKw
Couverture FB

TABLE-RONDE À GRIGNY

14 janvier à 20H

Une table-ronde pour débattre enfin des thèmes essentiels et des mesures à mettre en oeuvre tant localement que nationalement, dans le contexte des échéances électorales à venir.
Le Collectif « Plus Jamais Ça Essonne » invite l'ensemble des formations politiques du département à un débat public autour du Plan de rupture, élaboré au niveau national et décliné en 10 objectifs et 36 mesures. La justice sociale, environnementale, fiscale et démocratique est-elle au programme ? Quoi, quand, comment ?
FLYER à Télécharger
Flyer_table-ronde_grigny_vf3
Quand ? VENDREDI 14 JANVIER 20h
Où ? Centre Culturel Sydney Bechet à GRIGNY (10 place Henri Barbusse) Voir la carte
En direct sur la Page Facebook de "Plus Jamais Ça Essonne" www.facebook.com/pjc.essonne
En France, la sécurité sociale offre aux citoyen·nes l’accès à des soins médicaux, quels que soient leurs revenus. Pourquoi ? Parce que la santé est un bien commun et l’accès aux soins, un droit. Si l'alimentation, notre première médecine, représente une part majeure des questions de santé, un bien commun et même un droit, une part encore trop importante de la population n’est pas en mesure de l’exercer.
L’accès digne à une alimentation choisie, tout comme l’accès aux soins, ne devrait-il pas faire l’objet d’une politique sociale ? Créer une sécurité sociale de l'alimentation (SSA), est-ce possible ?
A quelles conditions ? Commet une sécurité sociale alimentaire pourrait-elle offrir à toutes et tous l'accès à une alimentation choisie, de qualité, respectant l’environnement et les travailleurs·euses ?
Comment cet outil pourrait-il garantir le droit à l'alimentation et, dans le même temps, être la base d'une souveraineté alimentaire des peuples ?

Les mobilisations nationales en janvier

  • Mardi 11 janvier : Journée d'action pour l'hôpital public
    https://www.agendamilitant.org/Manifestation-des-professionnels-de-la-sante.html
    Communiqué de la Coordination Nationale des Comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité : "Quoi qu'il en coûte" avait dit le Président de la République à l'hôpital de Mulhouse en 2020 ! La COVID est toujours là, mais les promesses n'ont été qu'un feu de paille et c'est avec encore plus de détermination que le gouvernement met en place la stratégie Ma Santé 2022 : moins d'hôpital public pour plus d'ambulatoire, ou, but moins avoué encore, pour plus de privé ! La médecine de ville, exsangue, ne peut suppléer l'hôpital, prendre en charge les malades sortis trop tôt ou les soins d'urgence ! Les urgences, le gouvernement a trouvé la solution : faire payer un forfait, excluant ceux qui ne peuvent en faire l'avance ! Épuisés, désabusés par une gestion comptable faisant fi de l'humain, les soignants désertent en nombre ! La catastrophe sanitaire est au rendez-vous avec des retards de prises en charge criminels malgré le dévouement des soignants ! Le maintien des brevets empêche de protéger la santé de tous et de limiter l'apparition de variants.
    Avec les organisations syndicales des personnels hospitaliers et les collectifs, la Coordination Nationale des comités de défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité appelle à participer à la journée d'action du 11 janvier pour exiger un véritable plan pour l'hôpital public assurant un personnel en nombre suffisant, bien considéré, rouvrant des lits, assurant partout les urgences dans la proximité, garantissant l’accès aux soins de toutes et tous partout !

    Parcours de la Manifestation: Rassemblement 12h30 à Cochin Départ 13h en passant par Cochin-Montparnasse-Necker en direction de Matignon Fin 17H
  • Jeudi 13 janvier : Journée de grève et manifestation Education
    En grève et dans l’action jeudi 13 janvier: face à la crise sanitaire, respecter les personnels, donner à l’Ecole les moyens de fonctionner Tract unitaire
  • Jeudi 27 janvier : Journée nationale de grève et de manifestations sur les salaires
    Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL soutiennent les actions et mobilisations organisées dans les jours et semaines qui viennent pour exiger des augmentations de salaires et défendre les emplois et conditions de travail et appellent à une mobilisation interprofessionnelle sur les salaires et l’emploi le jeudi 27 janvier 2022.
    https://www.agendamilitant.org/Journee-de-mobilisation-pour-les-salaires.html

Macron : dépôt de bilan fiscal

Macron-depot-de-bian-fiscal
Attac et l'Observatoire de la Justice Fiscale viennent de publier une note sur le bilan fiscal du quinquennat, que nous vous invitons à découvrir :
Conforme aux politiques néolibérales, la politique fiscale du quinquennat a essentiellement consisté à alléger la contribution des plus riches et des entreprises. Certains ajustements, modestes et temporaires, ont été pris sous la pression d’une bonne partie de la population et de la crise. Mais l’orientation du pouvoir a été maintenue « coûte que coûte ». Ces mesures n’ont relancé ni l’investissement ni l’emploi, elles ont été « payées » si l’on ose dire, d’une part, par une pression sur le financement de l’action publique (nationale et locale) et de la protection sociale et d’autre part, par un report vers des impôts plus injustes. Ce quinquennat aura donc été celui d’une dégradation rapide synonyme d’accélération de l’injustice fiscale, mais aussi celui au cours duquel le consentement à l’impôt (pilier d’une vie en démocratie), déjà écorné auparavant, aura connu un affaiblissement préoccupant.

Télécharger la note

Prochaine CNCL 5-6 février

Les CNCL (Conférence Nationale des Comités Locaux) sont des temps forts de la vie d’Attac. Elles sont des moments privilégiés de rencontre entre militant·e·s d’horizons géographiques divers et entre instances. Elles participent du fonctionnement démocratique de l’association, au même titre que les assemblées générales et assises. Elles sont également des moments d’(auto)formation qui n’ont rien à envier aux Universités d’été, si ce n’est l’échelle.
Ordre du jour provisoire CNCL du 5-6 février
Samedi matin (plénière)
9h30-9h45 : Ouverture de la CNCL
9h45-10h45 : Intervention de l’UGICT-CGT
11h-12h : Calendrier prévisionnel AG 2022
12h-13h : Présentation du livre « Macron on fait le bilan » de la note « Macron dépôt de bilan fiscal » de la campagne justice fiscale menée au cours des prochains mois, notamment la dénonciation des « candidats des inégalités »
Samedi après-midi (ateliers)
Atelier 1 : Le coût économique et écologique d’internet : quelles alternatives ? - Attac 92
Atelier 2 : Populisme et Néolibéralisme - Attac 29
Atelier 3 : Expérimentation et développement des transitions - Attac 63
Atelier 4 : S’autoformer à des sujets d’actualité ou aux fondamentaux d’Attac - Attac 14 & Rennes
Atelier 5 : S’opposer aux projets de bassines, une urgence écologique pour préserver la ressource en eau - Attac 16
Atelier 6 : Traité sur la charte de l’énergie : quels moyens d’action ? - Attac 33

Offrez-vous une BD !

De quelle planète les générations futures hériteront-elles ? C’est avec un reportage dessiné, « militant et engagé », issu d’une marche solitaire de plusieurs semaines en France (du Lot à la Meuse) que Davodeau tente de répondre à cette question. Le droit du sol est une balade instructive et poétique dans laquelle il trace un lien entre les peintures rupestres du Pech Merle et le site de Bure, où il est envisagé l’enfouis-sement de déchets nucléaires dont la radioactivité mettra plusieurs dizaines de milliers d’années à se dissiper. Comment alerter celles et ceux qui naîtront après nous de ce terrible et réel danger ?
Nous croisons sur son chemin le paléontologue Bertrand Defois, l’agronome Marc Dufumier ou encore Bernard Laponche, ancien ingénieur du CEA devenu un expert critique du nucléaire, avant de rencontrer les militants écologistes de Bure.

Le droit du sol, Etienne Davodeau, Futuropolis.
Davodeau-LeDroitDuSol-low
facebook twitter 
Email Marketing Powered by MailPoet