bannieres_infolettre

Édition Mars 2021

EDITO - En cette fin de premier trimestre, le gouvernement a choisi de laisser filer l’épidémie et les nouveaux variants du Covid-19, plus transmissibles, gagnent du terrain. Pendant ce temps, les épisodes calamiteux se succèdent les uns après les autres : le combat contre "l'islamo-gauchisme" lancé par la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche au lieu de répondre au mal-vivre des étudiants, la dette Covid que le gouvernement entend faire payer aux "premiers de corvée", l'évacuation manu-militari de la ZAD du Triangle de Gonesse alors qu'il est urgent d'investir dans des projets d'avenirs d'agro-maraîchage comme CARMA, la proposition de loi dite de "Sécurité globale" court toujours et est entre les mains du Sénat qui doit l'examiner à la mi-mars, le projet de loi "climat et résilience" qui a détricoté les mesures avancées par les 150 délégués de la Convention Citoyenne sur le Climat, débarque début mars à l'Assemblée nationale, etc. Au niveau local, dans l'Essonne, la situation n'est guère plus brillante :
  • dans le domaine de la Santé dans le Nord-Essonne comme dans le Sud-Essonne, suppression de lits dans les hôpitaux publics, réorganisation et réduction d'effectifs, abandon du secteur public de santé au profit du privé;
  • la destruction d'emplois s'amplifie, comme l'illustre le scandale du groupe Sanofi qui annonce, en plein coeur de la pandémie, la suppression de près de 400 emplois dans la branche recherche;
  • malgré les nombreuses démarches d’associations, de collectifs et d’élus pour exiger la fermeture des CRA (Centre de Rétention Administrative), malgré la détresse des retenus et de quelques personnels encore présents, le Ministère de l’intérieur poursuit sa politique d’enfermement de personnes étrangères en attente de leurs expulsions;
  • dans le domaine de l'environnement, les projets grandioses et écocides continuent malgré la protestation des populations : la destruction des terres fertiles du Plateau de Saclay avance tel un bulldozer, un projet de Data Center par Amazon sur le site de Brétigny-sur-Orge, à proximité de la ferme de l'Envol, etc.
Envie de changer ? Le Collectif départemental "Plus Jamais Ça Essonne" ou PJC91 (Lire Création du Collectif « Plus Jamais Ça » en Essonne) qui regroupe une vingtaine d'organisations (syndicales, associatives et collectifs) compte bien lui aussi agir localement pour reconstruire ensemble un futur, écologique, social, démocratique et solidaire, en rupture avec les politiques menées jusque-là.
Après deux appels à rassemblement :
  • en janvier à Évry contre la loi « Sécurité globale » destructrice de la confiance républicaine, de l’équilibre des pouvoirs et des libertés publique
  • en février devant le site Sanofi de Chilly-Mazarin pour dénoncer la destruction d’emplois dans le secteur recherche et porter l’exigence d’un pôle public pharmaceutique répondant aux besoins sanitaires de la population.

PJC91 organise une réunion publique le 13 mars à Evry
(maison des syndicats, place Terrasses de l'Agora)

visible également sur l'Agenda d'Attac France
https://france.attac.org/agenda/article/reunion-publique-plus-jamais-ca-essonne

Attac Nord-Essonne appelle tous les adhérents et sympathisants à se rendre à cette réunion inédite afin de contribuer à ce débat public :

  • pour enrichir, décliner localement les 34 mesures du Plan,
  • informer et sensibiliser la population,
  • mettre en œuvre concrètement des actions revendicatives communes sur le département.

Nous sommes convaincu.e.s qu'il n'y aura pas de changement sans mobilisations. A nous, ensemble, de les préparer !

Flyer_meeting_13mars
Réunion publique retransmise en direct par vidéoconférence et sur Facebook et Covoiturage organisé dans l'Essonne. Pour le covoiturage ou/et les liens de connexion : écrire à pjc91@protonmail.com

Pétitions

Pourtant, malgré ce climat morose, de nombreuses pétitions voient le jour. Nous vous invitons à les consulter et signer si vous le souhaitez, toutes accessibles sur le Forum Attac N91, sujet "pétitions" https://attacn91.fr/forum/topic/petitions/
  • demande de démission de Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche
  • initiative citoyenne européenne pour garantir que la Commission européenne fasse tout pour faire des vaccins et des traitements anti-pandémiques un bien public mondial, librement accessible à tous
  • pétition européenne exigeant que l’UE et la France sortent du Traité sur la charte de l’énergie, ce Traité qui protège les pollueurs

Conférences-débats

Nous vous signalons deux conférences-débats en visio qui s'annoncent passionnantes
(visibles sur l'agenda d'Attac N91) :

  • lundi 1er mars à 20h : débat sur Grandpuits

https://france.attac.org/agenda/article/debat-en-soutien-a-la-luttes-des-salarie-es-de-grandpuits Ouvrir dans un nouvel onglet
Débat avec Adrien Cornet, CGT Grandpuits, débat animé par Louis-Marie Barnier, sociologue du travail, militant syndical et environnemental, membre d’Attac.
S’inscrire auprès d’Attac sud-77 pour recevoir le lien : attac77sud@zaclys.net
Aidez-les aussi en soutenant leur caisse de grève : https://www.cotizup.com/raffineursg...
La direction de Total a annoncé la fermeture du site de raffinage de Grandpuits, situé près de Nangis (77). Ce sont 1000 emplois directs (460 salariés et 500 sous-traitants) et des milliers d’emplois indirects qui sont menacés. Le collectif « Urgence sociale et écologique » (CGT Grandpuits, Les Amis de la Terre France, Greenpeace France, Attac France, Union syndicale Solidaires, FSU, Oxfam France, La CGT, Confédération paysanne) vient de publier une tribune pour apporter son soutien à cette lutte (disponible ici).
La promesse de transformer le site en lieu de production de biocarburant ne convainc pas les salariés. Comment concilier défense de l’emploi et transition écologique ?
Nous proposons une rencontre avec les salarié·es de Grandpuits autour de cette question.

  • vendredi 5 mars 18h30 : Pôle public du Médicament

Pourquoi , comment ? Pour "libérer" les brevets ? Pour produire en France ?
Avec la participation de
  • Jacques Haiech, professeur émérite de biotechnologie à l'université de Stasbourg
  • Nathalie Coutinet, économiste de la santé
  • Thierry Bodin, responsable CGT Sanofi
  • Dr Michel Limousin, représentant en France pour l'ICE
Inscription par mail à convergenceservicespublics@gmail.com

Enfin, pour rappel, vous trouverez ci-dessous les derniers articles du site Attac N91

Le scandale SANOFI

En plein cœur de l’épidémie, à un moment où Sanofi vient d’essuyer un échec en termes de R&D avec son vaccin, Près de 400 emplois (364 annoncés) sont supprimés dans la branche recherche, qui concernent les sites R&D de Strasbourg, Montpellier, Vitry/Seine et Chilly-Mazarin.

Lire Plus
Le scandale SANOFI

Nouveaux rassemblements pour les libertés

Tant que la proposition de loi « Sécurité globale » et toutes les mesures liberticides qui s'accumulent depuis des mois ne seront pas abandonnés, nous défendrons sans relâche nos libertés... A l'appel du Collectif Plus Jamais Ça 91 rassemblant plus de 15 organisations (syndicales, associatives, collectifs) RASSEMBLEMENT POUR LES LIBERTÉS samedi 30 janvier à 10h place des Droits de l'Homme …

Lire Plus
Nouveaux rassemblements pour les libertés

Hercule : le projet de démantèlement d'EDF

Le projet « Hercule » prévoit de scinder EDF en trois entités : une entreprise publique (EDF bleu) pour les centrales nucléaires, une autre (vert) cotée en Bourse pour la distribution d’électricité et les énergies renouvelables et une troisième (azur) qui coifferait les barrages hydroélectriques dont les concessions seraient remises en concurrence sous la pression de Bruxelles. Ce projet ne …

Lire Plus
Hercule : le projet de démantèlement d'EDF

Traité sur la Charte de l’Énergie : il faut en sortir !

Le Traité sur la charte de l’énergie dissuade et/ou sanctionne les pouvoirs publics qui envisagent de réduire la place des énergies fossiles : puisque moderniser un tel traité, comme le souhaite la Commission européenne, est quasiment impossible, le temps est venu d’en sortir!

Lire Plus
Traité sur la Charte de l’Énergie : il faut en sortir !
facebook twitter